une principale page une principale page une principale page une principale page

les Lois accidentel

la Science et la technique
 
ru - ua - en - fr - by - de - es

les lois de la probabilité gouvernent Toute notre vie. Qui connaît que nous attend demain - le gain dans la loterie ou l'accident ? Exactement prédire le futur il est impossible. Mais, en possédant l' information nécessaire, on peut compter le degré de la probabilité de n'importe quel événement.

En faisant sauter la pièce de monnaie, nous disons que la probabilité de la chute "юЁыр" ou "Ёх°ъш" fait 50 sur 50. Cela signifie que de 100 tentatives la pièce se couchera 50 fois "юЁыюь" en haut et il est tant de - "Ёх°ъющ". D'ailleurs, dire sur la probabilité 50:50 pas tout à fait exactement, puisque la chance ou la probabilité de l'événement donné est un nombre des événements passés divisé en le nombre total des résultats acquis. Ainsi, et "юЁхы" et "Ёх°ър" peuvent tomber selon 50 fois de 100. On peut exprimer le degré de la probabilité comme 50%, 0.5, 1 de 2 ou 1/2.


les Chances

Parfois au lieu de la probabilité de l'événement nous disons sur les chances pour ou contre, en comparant le nombre des chances au profit et contre l'événement donné. En cas avec une pièce de monnaie de deux résultats possibles il y a une chance que "юЁхы" tombera, et un - que ne tombera pas. C'est pourquoi leur rapport fait 1:1, ou les chances sont égales. En disant qu'il y a seulement deux variantes possibles de la chute de la pièce faite sauter, nous rejetons la probabilité minime de la chute de la pièce sur la côte. Cependant au calcul des chances cela n'a pas absolument aucune signification - ce résultat négligeront et feront sauter la pièce encore une fois. Maintenant nous essaierons faire sauter à la fois deux pièces de monnaie. Tomberont finalement ou deux "юЁыр" ou deux "Ёх°ъш" ou "юЁхы" et "Ёх°ър". Apparemment, la chance de chacun de ces résultats est égale 1/3. Cependant, ayant fait sauter deux pièces de monnaie de 100 fois de suite, vous découvrirez que deux "юЁыр" et deux "Ёх°ъш" sont tombés environ selon 25 fois, mais la combinaison d'un "юЁыр" avec une "Ёх°ъющ" - près de 50. Donc les chances pour deux "юЁыют" et deux "Ёх°хъ" font environ selon 1/4, par contre pour un "юЁыр" et une "Ёх°ъш" - près de 50/100 ou 1/2. Pourquoi il se trouve ainsi ?

Il est facile de trouver la Réponse, si prendre une une pièce de monnaie de cuivre et en argent. La combinaison "юЁхы-Ёх°ър" peut tomber par deux moyens : ou de cuivre "юЁхы" et en argent "Ёх°ър" ou au contraire. Autrement dit, les résultats possibles ici non 3, mais 4. Deux d'eux donnent la combinaison "юЁыр" et "Ёх°ъш" et seulement selon un - deux "юЁыр" et deux "Ёх°ъш". C'est pourquoi les combinaisons "юЁхы-Ёх°ър" tombent deux fois plus souvent, que n'importe quel l'autre. Dans ce cas les chances contre deux "юЁыют" font 2:1 et autant contre deux "Ёх°хъ" tandis que près de la combinaison "юЁхы-Ёх°ър" les chances 1:1.


les Réarrangements

En cas avec deux pièces le mathématicien dirait qu'il y a quatre réarrangements possibles "юЁыр" et "Ёх°ъш" mais seulement dans trois combinaisons possibles. Autrement dit, le réarrangement "юЁхы-Ёх°ър" n'est pas identique au réarrangement "Ёх°ър-юЁхы" mais les deux font une combinaison. Il est facile de s'embrouiller Ici, puisque dans la vie journalière ces mots sont appliqués dans une autre signification. Le château en chiffre, ouvrant par la combinaison 1-2-3-4, ne s'ouvrira pas, si prendre 1-3-2-4. Étant une combinaison mathématique, les deux ensembles de chiffres sont de différents réarrangements. De sorte qu'appeler plus justement ce château "яхЁхё=рэютюёэ№ь". Aussi appellent incorrectement permutatsiej, ou "яхЁь" la combinaison des chiffres sur le coupon de football.

Le nombre Total des réarrangements reçus à podbrasyvanii des pièces, on peut calculer, ayant multiplié les quantités de variantes de la chute de chaque pièce. En ayant deux pièces, nous recevrons 2x2=4 réarrangements. Avec 4 pièces on réussira 2 h 2 h 2 h 2=16 des réarrangements.

Le Même moyen on peut compter le nombre des réarrangements pour les osselets. Nous dirons, pour deux os leur nombre est égal 6 h 6=36, mais pour trois-6x6x6=216.

Quel ce chance que chez deux premiers trouvé la personne coïncideront les anniversaires ? Si négliger les jours superflus des années bissextiles, alors il est égal 1/365. Autrement dit, c'est très peu probable. Si prendre la classe de 36 élèves, on peut penser que la chance d'une telle coïncidence est encore pas grande - environ 36 de 365 ou 1/10. Mais, comme il est étonnant, en fait il est beaucoup plus haut - 8:10 ou 80%.

La Seule difficulté dans telles tâches est un grand nombre des réarrangements possibles. L'anniversaire peut coïncider chez John et Marie, chez Marie et Freda ou près de n'importe quelle autre paire des élèves. Mais dans la classe de 36 enfants il y a 630 vapeurs possibles. Le fait est qu'il y a 36 variantes du choix du premier membre des paire et 35 - deuxième. Ayant multiplié 36 sur 35, nous recevrons 1260 réarrangements, mais le nombre des combinaisons deux fois moins de ce chiffre, puisque, par exemple, le réarrangement "-цюэ-¦ІЁш" et "¦ІЁш--цюэ" sont une combinaison. C'est pourquoi le nombre total des combinaisons également 1260/2=630. Heureusement, au lieu d'examiner toutes ces variantes, on peut décider notre tâche plus facilement. Nous examinerons la variante de la non-coïncidence complète des anniversaires.

Si nous demandons tous les élèves chacun à son tour d'appeler l'anniversaire, 364 chances de 365 ou 364/365 seront pour ce que le deuxième des jours appelés ne coïncidera pas avec le premier. La chance de la non-coïncidence du troisième des jours appelés avec les premiers par deux fait 363 de 365, puisque maintenant peuvent coïncider déjà deux dates de 365. Ayant continué jusqu'à la fin, vous découvrirez que la chance de la non-coïncidence de Zb-go selon le compte de l'anniversaire avec les autres est égale 330/365 ou près de 90%. D'ailleurs, on peut calculer la chance de la non-coïncidence complète des anniversaires dans la classe, ayant multiplié toutes ces valeurs fractionnaires. Essayez faire cela sur la calculatrice et verrez que la chance de la non-coïncidence complète des jours des naissances est égale environ 20%.


Mais qu'en moyenne ?

Quand nous disons sur pjatidesjatiprotsentnoj la probabilité de que quelque chose se passera, nous avons en vue que cet événement se passe en moyenne dans 50 cas de 100. Mais les résultats même de quelques expériences simples peuvent dire sur l'inverse. Nous prendrons le cas extrême. Ayant fait sauter la pièce de tout l'une fois, nous recevrons ou à cent pour cent "юЁыр" ou à cent pour cent "Ёх°Ыѕ". Mais, en faisant sauter la pièce assez beaucoup de fois, nous verrons que le pour-cent "юЁыют" s'approche de cinquante. Quelqu'un croit erronément que ce fait aide à prévoir les événements dépendant exceptionnellement de la volonté du cas. Nous dirons, si "юЁхы" est tombé quatre fois de suite, à une fois suivante la pièce, probablement, tombera "Ёх°ъющ" en haut. La raison dans ce que pour la préservation d'or pjatidesjatiprotsentnoj les milieux "Ёх°ър" est simplement nécessaire. Sur l'affaire dans une longue série d'événements il y aura peu probablement un tel point, où le rapport "юЁыют" et "Ёх°хъ" S'alignerait exactement à cinquante pour-cent, et les paroles vont seulement sur le chiffre, autour de qui il hésitera. Mais entre la quantité de comptes et réelle "юЁыют" et "Ёх°хъ" d'habitude il y a toujours une petite divergence. Par exemple, quatre superflu "юЁыр" parmi de 1000 podbrasyvany (502 "юЁыр" 498 "Ёх°хъ") donneront le résultat très proche de cinquante pour-cent prognosticheskih "юЁыют" qui sera examiné comme la confirmation des comptes. Gouvernait dans ce que le résultat d'un événement accidentel du type semblable n'influence pas le résultat du suivant. Tels événements appellent comme les indépendants.

Non tous les événements sont indépendants. Par exemple, la chance de tendre la carte du pelage rouge du jeu ordinaire à 52 feuilles est égal à cinquante pour-cent. Cependant après cela dans votre jeu il y aura 25 cartes rouges de 51. C'est pourquoi la chance de tendre la carte suivante rouge fera maintenant 25/51 ou près de quarante neuf pour-cent. Certainement, si la carte sortie chaque fois rendre au jeu, la chance tendra la carte de n'importe quelle couleur toujours est égal à cinquante pour-cent. Dans certains jeux de cartes les joueurs expérimentés peuvent constamment gagner, est à chaîne en conservant dans la mémoire les cartes enlevées et en estimant les chances de l'apparition à eux ou chez les partenaires des cartes nécessaires à eux.


les Bookmakers

les Bookmakers Dans les jeux de hasard pour le profit ou le plaisir se font les taux sur le résultat défini ou l'événement. Non dans les forces à lutter avec la tentation, certains gens gaspillent après la table de jeu l'argent fabuleux. Quelqu'un réussit à arracher, en effet, le bénéfice, mais la plupart, en fin de compte, reste dans la perte. C'est pourquoi par le business de jeu gagnent sa vie les gens séparés, et les compagnies entières pour le bénéfice entrant des clients. Les bookmakers sur les courses réalisent le bénéfice, en proposant sur les participants de la course du taux plus bas (ou est plus haut) réels. Nous dirons, si à la course à pied participent six chiens courants absolument égaux selon les forces des chiens, les chances de chacun d'eux de la victoire sont égales 1/6. C'est pourquoi le taux juste sur chaque chien doit être 5:1. Mais le bookmaker propose seulement 4:1. Cela signifie que mettant sur le vainqueur récupérera l'argent plus quatre fois plus. Si chacun de six joueurs met 100 livres sur le chien, le bookmaker recevra 600 livres. Quel d'eux a vaincu, il paiera seulement 500 livres, i.e. 100 livres du taux plus encore 400, ayant laissé dans la poche la centaine superflue.


le Jeu pour les godiches

Pratiquement le bookmaker change les taux en fonction de la somme de l'argent mis. Les taux sur le favori reconnu baisseront graduellement pour réduire les paiements en cas de sa victoire. En même temps les taux sur notoire "ёырсръют" augmenteront pour stimuler les joueurs. En fin de compte, le bookmaker gagne, mais les joueurs restent dans la perte.

Les premiers temps la loterie Britannique nationale subissait la critique sévère à cause des chances tout à fait minimes de gagner un principal prix - environ 14 millions vers un. Cependant son succès était favorisé en plusieurs cas la valeur elle-même du principal prix et ce fait que la partie considérable de l'argent apporté pour les billets, va sur les buts de bienfaisance.


l'Assurance

Plusieurs gens déclarent qu'eux est décisif contre n'importe quels jeux de hasard. Néanmoins, chacun de nous joue avec le destin sur la manière. Même le passage de la rue est associé avec le risque connu, puisque les piétons périssent parfois sous les roues des autos. On peut adoucir cependant les conséquences de l'accident, ayant acheté la police d'assurance. L'assurance est une sorte de pari, que nous espérons perdre. Autrement dit, nous discutons avec la compagnie d'assurance sur ce que nous nous trouverons dans quelque malheur. Si et il arrive, nous gagnons le pari, et la compagnie nous paie la compensation ou le parent plus proche en cas de notre mort. La compagnie d'assurance, comme le bookmaker vrai, réalise le bénéfice, en payant selon les assurances moins qu'était recueilli pour les polices vendues.